Bandeau inférieur

FOIRE AUX DINDES / Patrimoine/Histoire/Culture/Le patrimoine et l'histoire/Ponts suspendus sur le Rhône

Ponts suspendus sur le Rhône

Les péages

Un pont sur un fleuve ce n’est qu’un pont …. Mais à Sablons, un pont c’est plus qu’un pont, c’est une traversée qui à créé une vraie histoire entre des gens des deux bords. Jusqu'au XVIème siècle, c'est par barque qu'il faut traverser, puis apparaît le bac à traille au XVIIIème siècle.

Mais la traversée d’un fleuve c’est aussi une affaire d’argent …. et donc de péage : en 1553, le roi aliéna en faveur du cardinal de Tournon, le péage par eau avec pacte de rachat, ainsi que le droit de huitième sur le vin de Montbrison et autres villes du Forez.

En 1637, le péage sur le Rhône fut revendu à Jean Pierre de Luc pour 34.100 livres. En 1665, ce péage figure dans les propriétés des Ventadour.

En 1827, le 16 mai le roi Charles X commanda à Bougnol et Seguin un pont suspendu moyennant une concession d’un péage sur 61 ans.

A cette époque les péages avaient été arrêtés en même temps que la concession à :






ZoomLe montant du péage

Le pont de 1828






La construction de ce premier pont suspendu a été accordée à la Compagnie Jules Seguin. Il fut inauguré en Juillet 1828 et mis en service le 20 août. Il mesure 180 mètres avait une arche en son milieu.

Ce pont résista aux crues les plus terribles, notamment celle de 1840, et de 1856.

carte postale pont 1828 Sablons Isère 38550 n°1Le pont de 1828 (Carte postale collection privée Sablons)

Le pont de 1933

carte postale pont de 1933 Sablons Isère 38550 n°1Le pont de 1933 (Carte postale collection privée Sablons)






Vers 1930, l'ouvrage est en très mauvais état et la pile du pont suspendu gêne la navigation. La destruction de l’ouvrage fut commencée en 1931 dans le cadre du programme d’outillage national, il fut remplacé par un pont suspendu sans pilier central. Le pont fut ouvert au public en octobre 1933.

Il mesurait 217m avec une portée de 185m

La traille








Mais le 1er septembre 1944, il fut détruit par l'armée allemande en retraite. Il n'a été remplacé par le pont actuel qu'en 1951.

Entre ces deux dates, un bac à traille fut remis en service comme au XVIIIème siècle.

La traille à Sablons, dessin d’enfants avec d’Anne DangarLa traille – dessin d’enfants réalisé sous la direction d’Anne Dangar

Le pont actuel

Le pont actuel de Sablons à SerrièresZoomLe pont actuel

Le pont actuel à une portée identique au précédent soit 185m, il fut ouvert au public en février 1951. Depuis le déclassement de la route nationale, il est maintenant la propriété du département.

Mais comme tout fini par des chansons, voilà ce que chantaient,
au siècle dernier, les Sablonnais et les Serrièrois
après le rachat du péage effectif au 1er janvier 1885 :

La chanson du pont








Poterie d’Anne DANGAR Mairie de Sablons IsèreZoomPoterie d’Anne DANGAR Mairie de Sablons Diamètre : 23,5 cm

Rachat du pont :


Entre Serrières et Sablons
N’y a plus de portes (bis)
Entre Serrières et Sablons
Plus de péage sur le pont

Les jeunes filles
Belles et gentilles
Tous les soirs s’y promèneront
Et puis le soir
Leurs bons amis les rejoindront

Les amoureux
Seront heureux
Et chaque fois qu’ils passeront,
Ils reviendront
Quand ils voudront,
Sans qu’on les reconnaisse au pont

Gens de Serrières,
Plus de barrières,
Vous pouvez aller à Sablons.
Plus de péage,
Pour le passage,
On vient de racheter le pont.

Entre Serrières et Sablons
N’y a plus de portes (bis)
Entre Serrières et Sablons
On passe à l’œil sur le pont








Poterie d’Anne DANGAR col. privée Sablons IsèreZoomPoterie d’Anne DANGAR collection privée Diamètre : 31 cm